© Gilles Brevet Cdt Ain

Remèdes de grand‑mère

Nos guides vous conseillent

L’apothicairerie de Bourg-en-Bresse est à elle seule un bouquet de nature géant !
Nos grands-mères y auraient cueilli nombre de plantes et fleurs.
L’art de soigner a longtemps été l’affaire des femmes. Suivez nos guides, elles vous conseillent sur les remèdes de grand-mère.

Nos remèdes de bonnes femmes

Ne vous méprenez-pas, l’expression « remèdes de bonnes femmes » aujourd’hui péjorative était à l’époque un bel hommage. Les remèdes de « bonne fame », entendez-par-là, de bonne réputation.

On vous conseille les jeunes pousses de dent de lion, puissant diurétique ou la racine de cette même plante pour purger le foie… Vous y êtes, oui bien sûr c’est le pissenlit !

Pour combattre le stress et dormir comme un bébé

Les fleurs de sureau en infusion, c’est bon pour faire tomber la fièvre mais attention les feuilles sont toxiques. Vous prendrez bien une petite liqueur digestive ? Armoise, dite arquebuse localement, macérée dans l’eau de vie.  Un peu stressée ? Sommeil perturbé ? L’eau de mélisse des Carmes vous veut du bien. L’herbe aux anges était forcément un remède providentiel. Utilisée en Bresse dans une liqueur digestive, l’angélique, grand antispasmodique, apaise les règles douloureuses.

La sauge, plante digestive par excellence

Rhumatisme, fièvre, digestion… la sauge est là ! Avec un nom issu du latin « salvia » signifiant « sauver », on ne peut que saluer cette panacée populaire. Ne dit-on pas, « qui a de la sauge en son jardin, n’a pas besoin de médecin » ?

Connaître les bienfaits de la nature

Toutes ces plantes sont représentées à l’apothicairerie de Bourg-en-Bresse et bien d’autres encore…

Visiter l’apothicairerie c’est aussi se pencher sur les bienfaits de la nature.

Bon sens : nos guides et bénévoles ne sont ni pharmaciennes ni herboristes.
Ce qui compte pour elles c’est de retracer les pratiques d’antan pour votre plus grand plaisir.

De découverte en découverte

Vous aimerez aussi