© Anne CZWIEKALA OTBBB

Fôret domaniale de Seillon

une forêt historique

Aux portes de Bourg-en-Bresse

Implanté sur la commune de Péronnas, le massif forestier de Seillon, aujourd’hui labellisé Espace Naturel Sensible, est un vestige de l’antique forêt bressane qui habillait la Bresse de son épais manteau.

Une histoire de moines

Aux abords de Bourg-en-Bresse la couverture forestière s’étendait sur les sites de Brou, de Seillon et du Saix. Au Moyen-âge, les moines bénédictins installent partout de multiples communautés en plein bois et deviennent de grands défricheurs. Ici, depuis le primitif prieuré de Brou, ils essaiment jusqu’à Seillon (prieuré de Seillon en 1131) où ils adoptent la règle de Saint Bruno (Chartreux) en 1170. Ils bénéficient de la confortable protection des seigneurs de la Bresse, Seigneurs de Bâgé, puis des comtes et ducs de Savoie. Ils reçoivent en don la forêt qui entoure le prieuré et cultivent une futaie jardinée d’arbres variés.

La révolte des burgiens

A partir du XIVème siècle le bon temps semble s’achever !  La ville de Bourg-en-Bresse s’affirme.
Une longue période de conflit s’installe entre les burgiens et les moines. Les habitants revendiquent leurs droits d’usage sur la forêt, ramassage du bois mort, glandée (pâture des glands par les porcs domestiques), étangs.
Les chartreux ne sont plus les rois de la forêt et se font tirer l’oreille !

Valeureux moines

La peste au XVème siècle, puis les luttes entre la Savoie et la France au XVIème siècle ruinent la chartreuse. Mais les valeureux moines reconstruisent un magnifique monastère, l’un des plus beaux de l’ordre. A la veille de la Révolution une vingtaine d’entre eux y vivent de la vente du bois, des fabriques de tuiles, de leurs vignes en Revermont, des prairies et du cheptel.  Bien sûr ils entretiennent notre chère forêt.

A la recherche du chêne au trésor

En 1790, couperet de l’histoire, la Chartreuse devient Bien national. Les biens sont vendus peu à peu, la somptueuse bibliothèque est transférée à Bourg-en-Bresse. Enfin, en 1792, les moines quittent les lieux.  Auparavant, ils auraient caché un précieux butin. Si ça vous dit, partez à la recherche du fameux chêne au trésor !

Pour aller plus loin