© C.Thieux

Bréchets de poulet

Du beurre, du persil, de l’ail et de la farine. Un article sur les grenouilles pensez-vous. Que nenni !

Ce sont les ingrédients de base pour préparer une spécialité bien de chez nous : les bréchets de poulet. Un plat qui fait le bonheur de nombreux gourmands. Les bréchets de poulet et leur préparation à la persillade sont un plat incontournable de Bresse.

Typiquement bressan

À l’origine

Inventés par un célèbre volailler, Louis Gourillon dans les années 1970,
à Montrevel-en-Bresse.

Fondateur de l’abattoir de volailles qui portait son nom peu après la guerre, mais aussi fin gourmet et très bon cuisinier, il a eu l’idée d’utiliser le bréchet, petit osselet partageant la carcasse du poulet, comme met. Amateur de choses simples, il décide alors de le préparer à la façon des grenouilles. L’idée lumineuse puisque les bréchets connaissent aujourd’hui un franc succès sur la région et bien au delà. Toutefois aucune appellation ne protège l’origine du bréchet, n’oublions pas cependant qu’il est né au cœur de la Bresse, chez nous à Montrevel-en-Bresse.

 

Les bréchets de poulet sont un plat de clavicules, appelées aussi fourchettes. C’est un petit os en forme de « V » situé au-dessus de la poitrine du poulet.

Chaque année à l’occasion du 14 juillet,

c’est la Fête du bréchet !

Environ 3 000 repas sont préparés par plus de 60 bénévoles de la société de chasse de Montrevel-en-Bresse – Cuet – Malafretaz,  700 kg de bréchets, 6 services différents… Des chiffres importants qui témoignent de l’engouement porté à nos délicieux bréchets !

Grenouilles du pauvre

Longtemps appelés « grenouilles du pauvre » pour son coût beaucoup moins élevé que les grenouilles et sa forme caractéristique, ils sont aujourd’hui, un met raffiné qui avoisine les 15-20 €/kg. Plat très local, il reste plutôt méconnu dans le reste da le France. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire lors de votre séjour en Bresse.

L’os des vœux

Savez-vous que le bréchet est aussi appelé l’ « os des vœux » et qu’il existe un petit jeu autour ? Il faut deux participants, souvent un parent et un enfant, faisant chacun un vœu. Une fois la volaille découpée, les protagonistes se saisissent de l’os chacun par une branche du bréchet et doivent tirer jusqu’à ce que l’os casse. Celui qui a gagné est celui qui a la branche la plus longue. Il voit théoriquement son vœu exaucé. En anglais, cet os s’appelle d’ailleurs « wishbone ».

Surprenez

vos papilles