Eglise St Martin de Buellas

Eglise Saint-Martin

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Eglise, Roman, XIIe siècle à Buellas

  • Située sur un tertre naturel, cette église du XIIe s. domine la place du village. Évoquée dès l’An Mil. Ancienne possession de l’abbaye bénédictine de Tournus puis de l’archevêché de Lyon. Inscrite MH depuis le 9 juillet 1926.

  • Son appareil de galets roulés, son plan à nef unique, son élévation, le décor des ouvertures de son chevet, le caractère archaïque des chapiteaux de son arcature intérieure font de l'église de Buellas un exemple particulièrement représentatif des petites églises romanes de la région. Trois des quatre ouvertures du chevet sont contemporaines de la construction et significatives de l’art roman primitif ; leur linteau est décoré de rosaces, de feuillages stylisés et de câbles torsadés. La...
    Son appareil de galets roulés, son plan à nef unique, son élévation, le décor des ouvertures de son chevet, le caractère archaïque des chapiteaux de son arcature intérieure font de l'église de Buellas un exemple particulièrement représentatif des petites églises romanes de la région. Trois des quatre ouvertures du chevet sont contemporaines de la construction et significatives de l’art roman primitif ; leur linteau est décoré de rosaces, de feuillages stylisés et de câbles torsadés. La toiture est couverte de lauzes (ardoises). Le clocher, abattu pendant la Terreur, fut reconstruit en 1845 ; sa flèche élancée est couverte de tuiles vernissées.
    Autour de l'église : statue de la Vierge (1861) et Croix de Mission en fer forgé (1842).
    La partie basse de la façade occidentale (entrée) est protégée par une galonnière, dont certains bois ont été datés de 1497 par dendrochronologie. Le pourtour de l’espace couvert est constitué d’anciennes stèles funéraires (XVIIIe et XIXe s.). Un enduit jaune/beige représentant un faux appareillage encadre la porte d’entrée gothique. On remarque des graffitis à l’ocre rouge, datés du XVe s. (signatures, entrelacs, clochers ou tours surmontées de croix et une fleur de lys). À 3 m de haut, les restes d’une litre funéraire.
    L’abside présente une arcature constituée de sept arcs inégaux et de huit chapiteaux, dont le style est quelque peu archaïque : ils sont ornés de rosaces, de palmettes, de feuillages, d’oiseaux affrontés, de petits personnages, de têtes monstrueuses et de quadrupèdes menaçants. Le choeur supporte une coupole sur trompes.
    Mobilier
    - Fonts baptismaux : cuve en pierre sur pied massif mouluré - XVIe s.
    - Statue de Saint-Roch : classée MH en 1920 qui laisse apparaître une polychromie du XVIe s. (mur sud de la nef).
    - Vierge de Pitié ou Piéta polychrome (MH en 1920), début XVIe s. (mur nord de la nef).
    - Statue de St-Martin (I.S.M.H.) en bois doré et polychrome avec rehaut de dorure (XIXe s.).
    - Vierge à l’Enfant avec couronne en métal doré ornée de fausses pierreries (XIXe s.). La sculpture semble toutefois plus ancienne (XVIIIe s. ?).
    - Christ en Croix en bois du XVIIIe s., à l’entrée du choeur, sur une fausse poutre de Gloire.
    - Statue de Saint-Barthélémy (I.S.M.H.) du XVIe s. (au-dessus de l’entrée). Il rappelle que la première église de Buellas était placée sous le vocable de ce saint.
    Demander la clé à Mme Perrin (ferme à pans de bois située juste en face) ou en Mairie aux heures d'ouverture
  • Langues parlées

    • Français
Prestations
  • Accessibilité

    • Accessible en fauteuil roulant avec aide
    • Accessible en fauteuil roulant en autonomie
    • Absence de marches
  • Equipements

    • Parking
    • Parking à proximité
    • Parking autocar
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours
    * Demander la clé à Mme Perrin (ferme à pans de bois située juste en face) ou en Mairie aux heures d'ouverture