Eglise

Eglise Saint-André

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Eglise, Roman à Saint-André-sur-Vieux-Jonc

Gratuit
  • La plus ancienne mention écrite remonte à 1106, mais cette église semble avoir les caractères d’un édifice du XIe s., du fait des remplois d’un édifice plus ancien. L’église dépendait du diocèse de Lyon, de l’archiprêtré de Sandrans (Dombes).

  • Détruit en 1793, le clocher est reconstruit en 1818. À remarquer, l'horloge qui semble ""posée"" sur le flanc de la toiture. D'importants travaux de restauration furent menés au cours du XIXe s.
    Sur le portail ouest, les seules parties anciennes extérieures sont deux chapiteaux romans. Celui de gauche présente un visage entouré de deux fleurons et celui de droite s’orne d’un décor de palmettes, de feuilles et de fleurons.
    L’abside arbore le décor habituel des églises de la région : sept...
    Détruit en 1793, le clocher est reconstruit en 1818. À remarquer, l'horloge qui semble ""posée"" sur le flanc de la toiture. D'importants travaux de restauration furent menés au cours du XIXe s.
    Sur le portail ouest, les seules parties anciennes extérieures sont deux chapiteaux romans. Celui de gauche présente un visage entouré de deux fleurons et celui de droite s’orne d’un décor de palmettes, de feuilles et de fleurons.
    L’abside arbore le décor habituel des églises de la région : sept arcades étayées par huit colonnettes aux chapiteaux décorés, presque cubiques et fonctionnant deux à deux comme à Montracol. À noter le décor géométrique de deux d’entre eux, avec cinq rangées de triangles en creux, pointe en bas, une ornementation rare et archaïque dont il n’existerait pas d’autre exemple dans la région.
    Une peinture murale (I.S.M.H.) représentant ""l’ange et l’agneau"" sur la fenêtre du chœur et les restes d’un bouquet furent découverts en 1986-87. L’ensemble pourrait être du XVe ou XVIe s. La nef remaniée aux XVIIIe et XIXe s. ne propose plus de grand intérêt roman.
    Mobilier
    - Deux stalles en bois de six places chacune ; décor sobre.
    - Au-dessus de l'autel, un Christ en croix en bois polychrome avec périzonium doré, mentionnant ""MISSION 1843"", est soutenu par deux fers forgés torsadés.
    - Statue de Saint-Antoine en bois polychrome (fin XVIe s.), classée monument historique.
    - Statue d’une Vierge à l’Enfant en bois polychrome et doré, XIXe s. (I.S.M.H.).
    - Autres statues (de facture récente) : le Curé d’Ars, Jeanne d’Arc et le Sacré-Coeur à droite ; la Vierge, Saint-andré et Saint-Joseph à gauche.
    - Chemin de Croix en plâtre (1953).
    - Tableau ""Déploration du Christ"" - Huile sur toile du XVIIe s. (I.S.M.H.).
    - Fonts baptismaux en marbre côté nord (à gauche).
    - De part et d'autre de l'entrée, le souvenir des morts de la Grande Guerre, à droite les portraits des disparus.
  • Langues parlées

    • Français
Prestations
  • Accessibilité

    • Accessible en fauteuil roulant avec aide
    • Accessible en fauteuil roulant en autonomie
  • Equipements

    • Toilettes
    • Table d'orientation
    • Parking à proximité
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours
    * Église ouverte tous les jours. Entrée par la deuxième porte située sur le côté droit. Sinon, s'adresser en Mairie
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Eglise Saint-André :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Eglise Saint-André, soyez le premier à en laisser un !