© Wikimedia Commons

Les sept traités de Nimègue

« L’autre pays du fromage » fait devenir la Comté française

Tout se passe en Hollande où les tensions sont grandes depuis de nombreuses années, entre la France de Louis XIV, les Provinces-Unies (Pays-Bas), l’Espagne et le Saint Empire romain germanique. Bref, des guerres à répétition, bien des souffrances pour les populations et beaucoup d’argent dépensé !

Et enfin, après des mois de tractations, la paix semble vouloir s’imposer ; nous sommes fin 1678 et début 1679 à Nimègue aux Pays-Bas. La France signe trois traités de paix, dont un lui permet de mettre la main sur de nouveaux territoires, comme la Comté (la Franche-Comté d’aujourd’hui) qui est alors espagnole. La France s’agrandit à l’est et au nord et Louis le Quatorzième devient… Louis le Grand !

Versailles et la France sont les « influenceurs » du Grand Siècle

Le Roi-Soleil est alors le maître de l’Europe et les us et coutumes du royaume de France font tache d’huile : on parle français, les écrits galants et diplomatiques sont en français, la mode, les arts, l’architecture, la pensée… la France est une référence. Une apogée qui explique, encore de nos jours, l’aura que peut avoir notre pays à l’étranger.

Une époque toujours en vue

En flânant aujourd’hui sur notre territoire, dans le Revermont, aux premiers contreforts des Montagnes du Jura, on découvre d’étranges pierres gravées. Sur les communes de Verjon, Chavannes et Chevignat apparaissent trois anciennes bornes frontières qui marquaient autrefois la limite entre le royaume de France (dont nous étions depuis 1601) et la Franche-Comté alors bourguignonne/espagnole. Fleurs de lys gravées côté France et une date : 1613. Toute une histoire !

De découverte en découverte

Vous aimerez aussi