© Mireille MORNAY

Le Grand Brûle

Panorama de la mémoire

Connaissez-vous le mémorial du Grand Brûle ?

Si aujourd’hui il permet de faire une agréable petite balade dans le Revermont, il rappelle aussi des instants douloureux. Le mémorial domine les villages du Revermont qui ont été incendiés par des troupes allemandes en juillet 1944.
Il est édifié en 2011, comme une extension du sentier Mémoire de Pierre de Courmangoux.

Ne pas oublier…

Le Grand Brûle, voilà un nom qui attise des images d’incendies qu’on devine gigantesques. Ce sont les mots que l’on a choisi pour évoquer un triste épisode de l’histoire du Revermont : les cruelles représailles allemandes en juillet 1944.

Territoire libre

La lueur des maisons incendiées sur les hauteurs se percevaient sur toute la plaine de Bresse telle une fresque dramatique. La petite montagne du Revermont abritait une Résistance dynamique. En juillet 1944, les jeunes maquisards déclarent leur territoire libre. Quand les allemands arrivent dans les villages, les combattants ne sont plus là. De colère les villages de Verjon, Roissiat, Chevignat, Pressiat et Cuisiat sont embrasés à coup de lance-flammes.

Côté nature

Pour se souvenir

Visiteurs qui passez par-là, séduits par ces charmants villages, depuis le hameau de Chevignat à Roissiat, n’hésitez pas à monter au Grand-Brûle (fléchage, accès très facile), édifié en 2011 comme une extension du sentier Mémoire de Pierre de Courmangoux. Vous partagerez ainsi l’émotion de l’histoire locale.

En hauteur, un mémorial de pierres enchevêtrées compose une sculpture contemporaine pour se souvenir.  Des photos en noir et blanc y sont sobrement serties. Le lieu est aussi celui d’une respiration bienfaitrice. Ouverte sur un panorama à 360°.

Vous aimerez aussi...