© jp Poupon Arcom Design

Poypes en Bresse

Curiosités toujours !

Au Moyen Age, il s’agissait d’une fortification.

La poype était une motte entourée d’un fossé surmontée d’une tour souvent en bois. Elle était l’habitat de la petite aristocratie et permettait d’asseoir un pouvoir associé à une domination territoriale. En contrebas de la Poype, close d’une palissade de bois, se situait la basse cour accueillant des constructions plus vastes pour les hommes et les animaux.

Ces mots mystères qui lèvent le voile…

Les poypes sont de discrètes curiosités locales.  Il en reste peu et nous ne savons pas réellement ce qu’elles sont. Percez les secrets de ces petits monticules de terre, entre croyances et mystères.

Une origine encore incertaine

Les poypes, tout comme les cheminées dites sarrasines, emblème de la Bresse, ont laissé libre court à nombre de pistes parfois fantaisistes entre les interprétations populaires et les études historiques.

Vouivres, dames blanches et fées

Du côté des croyances, la forme arrondie du sein de la mère a inspiré des cultes païens en lien avec la maternité et les astres ronds (soleil, lune). L’imagination populaire a peuplé ces lieux de vouivres, créatures fantastiques mythologiques en forme de dragon ou serpenté ailé, dames blanches et autres fées.

Du côté des historiens

Les historiens ont fait perdurer la thèse de lieux de sépulture. Certains ont positionné les poypes comme des jalons sur l’itinérance des migrations celtes. Enfin, l’hypothèse médiévale va s’imposer après la Seconde Guerre mondiale. On parle de « mottes castrales ».

Un point d’observation privilégié

Les poypes sont bien des élévations artificielles à des fins de défense.

Monticules surmontés d’une tour en bois, entourés d’un fossé et d’une palissade. En Bresse, terrain plat et boisé, il était vital d’avoir des points d’observation en hauteur pour avoir une chance d’apercevoir l’ennemi. Les poypes sont souvent situées à proximité d’anciens châteaux..

Un lieu de refuge et résidence fortifiée

De la simple fonction de retranchement défensif, les poypes ont pu aussi être des lieux de refuge y compris pour la population s’il y a une basse-cour. A partir du Xème siècle la fonction glisse vers la résidence fortifiée : un habitat sommaire et temporaire.

Poype des fées de Buellas

Nous vous invitons à voir la reconstitution de Buellas, la seule en Bresse. La poype des fées, présente une motte avec une tour de deux étages, le double fossé, un accès au haut de la motte par une passerelle, une palissade d’acacias. Cette reconstitution historique remplace la poype détruite non loin de là au XVIIIème siècle. Site en accès libre.

Je découvre

Poypes de Saint-Sulpice et Saint-Trivier-de-Courtes

A Saint-Sulpice, deux poypes, simples monticules, sont encore clairement déchiffrables dans le paysage.  Autres intérêts : l’unique église à pans de bois de Bresse et deux fermes à cheminées sarrasines.

Si vous vous baladez à Saint-Trivier-de-Courtes, ancienne cité fortifiée, vous pourrez aussi apercevoir le profil d’une ancienne poype.